2 approches humanistes

L'Approche centrée sur la personne

L'accompagnement est centré sur vous, la personne... et non sur vos problèmes.

Le Focusing

Il s'agit d'un "zoom" sur ce qui se vit, dans le corps, pour entendre ce qu'il a à dire. On obtient ainsi des informations plus complètes qu'avec simplement notre "tête".

L'approche centrée sur la personne

L’Approche centrée sur la personne (ou ACP) est une méthode de relation d’aide créée par le psychologue nord-américain Carl Rogers. S'appuyant sur l’écoute et l’analyse d’enregistrements audio de séances de psychothérapies, Rogers a mis en évidence les attitudes favorisant un changement thérapeutique.

Depuis notre naissance de nombreux obstacles se présentent sur le chemin de la croissance, et le processus de développement est bien souvent dérouté ou gêné, parfois interrompu. Mais l’élan vital, inné, vers l’actualisation de soi est toujours présent et peut être relancé si des conditions spécifiques sont présentes.

C’est la tâche du psychothérapeute Rogerien que d'offrir ce climat facilitateur. Il est constitué de trois attitudes pratiquées lors de l’accompagnement: l’empathie, la congruence et le regard positif inconditionnel.

Le Focusing

Le Focusing est une approche, développée par E. Gendlin, basée sur l’écoute du ressenti corporel, qui prend en compte la personne dans sa globalité, au-delà de la scission corps-esprit. Le Focusing fait un zoom sur nos sensations pour comprendre de quoi elles «parlent». L’écoute se porte au-delà des émotions et des énoncés que nous avons l’habitude de nous formuler à nous-mêmes.

Le Focusing nous invite à ne pas interpréter ce qui se passe dans le corps mais à accueillir les informations : elles se révèlent à nous dans une dynamique de soulagement (pour les choses difficiles) ou d’enthousiasme (pour les moments agréables). Et elles apportent de nouvelles perspectives… Il s’agit d’un Dialogue avec soi-même.

Il devient possible de se relier à une dimension plus profonde de soi comme source d’information et de sagesse intérieure. Nous pouvons ainsi avoir accès à une réalité jusque-là non-consciente, qui n’a pas encore trouvé les mots pour se dire. Apprendre à se fier à cette «boussole intérieure », à cette sagesse, pour se guider dans l’existence, permet de se repérer et d’établir des rapports plus justes et plus harmonieux avec soi, les autres et le monde.